Maîtrise en statistique, option Biostatistique

  • Admission à l'automne et à l'hiver
  • Programme contingenté
  • Offert le jour
  • Plein temps et temps partiel
  • Crédits 45:
    • 18 cours de sigle STT
    • 18 cours de sigle MSO
    • 9 pratique de la biostatistique (stage)
  • Une moyenne au 1er cycle d’au moins 3,0 sur 4,3 est nécessaire à l’admissibilité au programme

Faire une demande d’admission

Les objectifs de ce programme sont l’élargissement des connaissances théoriques et méthodologiques ainsi que l’apprentissage de la consultation statistique. Elle offre aux étudiants une formation méthodologique avancée, comparable aux formations des programmes de maîtrise en statistique, tout en leur permettant de développer une expertise en biostatistique.


L’orientation avec stage met l’accent sur l’étude et l’application de méthodes statistiques de pointe utilisées dans différentes disciplines scientifiques.


Option biostatistique

Les domaines de développement en biostatistique incluent l’inférence bayésienne, l’analyse des données de survie, l’analyse de données provenant d’essais cliniques et d’études épidémiologiques, la statistique spatiale, la statistique génétique, les analyses de données longitudinales et l’analyse des mégadonnées.

Cette option est offerte en collaboration avec l’École de santé publique de l’Université de Montréal (ESPUM).


Stage

Le programme offre nombre de milieux de stage dans le domaine de la santé publique. Le stage d’une durée normale de 4 mois se déroule soit dans l’industrie ou dans un centre de recherche. Il est supervisé par un professeur du Département. L’apprentissage de la consultation statistique se fait en collaboration avec le Service de Consultation Statistique (SCS).


La formation pratique de ce programme sera faite dans un milieu de recherche ou de pratique sous la supervision d’un professeur de biostatistique ou d’un biostatisticien professionnel (détenteur d’un diplôme de 3e cycle). Cette formation, qui se fera lors du quatrième trimestre, servira à mettre en pratique les apprentissages et à acquérir une expérience professionnelle.


Perspectives

Il s’agit d’un secteur très en demande au niveau local et international. Cette option permet l’application de méthodes statistiques dans des domaines incluant la médecine, l’épidémiologie, l’environnement, la pharmaceutique et la santé publique.

Des questions sur le programme?

Mylène Bédard (Responsable du programme) : Tél. : 514 343-6111, poste 2727

Anne-Marie Dupuis (TGDE) : Tél. : 514 343-6111, poste 1695

Les + d'étudier la statistique à l'Université de Montréal!

  • Une formation rigoureuse, appliquée à des cas concrets et des enjeux mondiaux de santé (modélisation des facteurs de risque de maladie, évaluation de traitement ou de vaccination par exemple sur l’Ebola ou le VIH/sida, évaluation de politiques de santé, etc.).
  • Un environnement scientifique particulièrement riche avec la présence, dans le même édifice, du Centre de recherches mathématiques, un pôle d'attraction international qui propose des années thématiques, offre des séries de conférences et accueille un éventail considérable de visiteurs et stagiaires postdoctoraux.
  • Avec un choix de cours approprié, un étudiant diplômé de ce programme pourrait être également admissible au programme de doctorat en statistique.
  • La possibilité d'obtenir un soutien financier du Département, de l'Université de Montréal ou de divers organismes provinciaux et fédéraux (CRSNG, FQRNT, etc.).
  • Un milieu de recherche dynamique qui inclut plus d’une centaine de chercheurs expérimentés.
  • Un accès au plus grand nombre de statisticiens regroupés dans un même département universitaire au Québec.
  • L’accès à plusieurs logiciels spécialisés, comme SAS, S-PLUS, SPSS, Stata, R, Mathematica, MATLAB, Maple, etc.