Passer au contenu

/ Département de mathématiques et de statistique

Rechercher

Une vieille énigme mathématique bientôt résolue?

C'est l'un des plus vieux problèmes mathématiques du monde. Il y a plusieurs siècles, la conjecture des nombres premiers jumeaux était formulée. Comme son nom l'indique, cette hypothèse, que plusieurs historiens des sciences attribuent au mathématicien grec Euclide, porte sur les nombres premiers, ces nombres divisibles seulement par eux-mêmes et par 1 (2, 3, 5, 7, 11...). Selon cette supposition, il existerait une infinité de paires de nombres premiers dont la différence est égale à 2, appelés nombres premiers jumeaux (tels 3 et 5), mais personne n'a pu le valider jusqu'à présent.

En avril 2013, le mathématicien de l'Université du New Hampshire Yitang Zhang présentait une «version faible» de cette conjecture en prouvant qu'il existait une infinité de nombres premiers dont l'écart entre les deux nombres de la paire était inférieur à 70 millions.

Peu de temps après, James Maynard, postdoctorant au Centre de recherches mathématiques de l'Université de Montréal, allait encore plus loin, en réduisant l'écart à 600. Ce résultat représente un énorme progrès dans la quête visant à établir la conjecture des nombres premiers jumeaux et ravive une vieille question n'ayant pas progressé depuis des années.

http://www.nouvelles.umontreal.ca/recherche/sciences-technologies/20140113-une-vieille-enigme-mathematique-bientot-resolue.html