Moyenne avec contribution positive non salvatrice

La commande ci-dessous (à recopier telle quelle dans Mathematica) permet de calculer sa moyenne pour le cours MAT1681 dont le barême est de :
40 % pour le final et 60 % pour les TP (devoirs)
avec :

Recopiez telle quelle la commande ci-dessous dans Mathematica:
Attendez mes commentaires au cours si vous ne vous sentez pas à l'aise avec ce qui suit :


 ndc[devoirs_,final_]:= Module[{n1,n2,n3},
  n1 = 5./3 devoirs;
  n2 = .4 final;
  n3 = If[final >= 50, If[n1 < final,final,n1],.5(n1 + final)];
  n4 = n2 + .6 n3
 ]

Testez la commande sur l'exemple suivant d'une personne qui réussit à faire un très bon examen ( 80 %) après avoir travaillé fort pour ses devoirs pour lesquels elle a obtenu, sur un maximum de 12 points par devoir, 4, 6, 8, 6 et 7 pour un total de 31 sur 60 pour sa note de TP:
ndc[31,80]
.
On trouve 80 % comme résultat, soit un A, alors que le calcul habituel de la moyenne donnerait 63 %, soit un C; .
On voit donc qu'un bon examen contribue à augmenter la note de cours en dépit d'une moyenne des devoirs moins bonne.
Par contre, d'excellentes notes de devoirs face à un examen très faible peuvent ne pas sauver du désastre.
Par exemple, pour une personne qui réussit à accumuler 60 points pour sa note de TP, mais obtient 25 % au final, la note de cours sera :
ndc[60,25]
ce qui donne 47.5 % donc E comme note de cours au lieu de 70 % ou B- . Moralité , les résultats des devoirs perdent leur crédibilité face à la faiblesse de l'examen!

Retour à ma page personnelle



©jmt : création le 010116 - dernière modification le 030502