La commande chmod

De WikiDMS
Aller à : navigation, rechercher
chmod [options] <fichiers/répertoires>

La commande chmod permet de configurer l'accès aux fichiers et aux répertoires.

Pour une liste exhaustive des options et des fonctionnalités, consultez le manuel de la commande (man chmod).


Description

Ensembles d'usagers et types d'accès

La commande reconnaît 4 ensembles d'usagers :

  • user (u), l'usager propriétaire (le créateur du fichier ou du répertoire);
  • group (g), le groupe de l'usager propriétaire (groupe propriétaire);
  • other (o), tous les usagers, sauf l'usager propriétaire et les membres de son groupe;
  • all (a), l'union des ensembles précédents.

La commande permet 3 types d'accès aux fichiers (et répertoires) :

  • read (r), lecture;
  • write (w), écriture;
  • execute (x), exécution.

Pour vérifier l'accès à un fichier ou à un répertoire, il suffit d'utiliser la commande ls :

ls -al <fichier/répertoire>

Par exemple, la commande pourrait vous retourner

-rw-r--r--. 1 USAGER etudmat 197 Dec 25 00:00 fichier

On apprend ainsi que USAGER est l'usager propriétaire du fichier et etudmat, son groupe. L'information à l'extrême gauche est organisée comme ci-dessous : Chmod.png

Le caractère de gauche, d, n'apparaît que si l'objet considéré est un répertoire. Les 3 blocs qui suivent concernent, respectivement, l'accès de l'usager propriétaire, l'accès des membres du groupe propriétaire et l'accès des « autres ». Notons que l'absence de permission est signalée par un trait « - ».

Dans l'exemple précédent, on remarque que fichier n'est pas un répertoire et que USAGER a la permission de le lire et de le modifier, mais pas de l'exécuter. Les usagers du groupe etudmat et les « autres » peuvent seulement lire le fichier. Tous les nouveaux fichiers créés au DMS ont, par défaut, ces permissions.

Les nouveaux répertoires affichent quant à eux les accès suivants :

drwxr-xr-x.  2 USAGER etudmat  4096 Dec 25 00:00 répertoire

Modification des permissions

La commande chmod vous permet de modifier les accès à un fichier des différents ensembles d'usagers. Voici la syntaxe générale :

chmod [ugoa][+-=][rwx] <fichier/répertoire>

Exemples

chmod a-wx fichier.tex

Retire à tous les usagers la possibilité de modifier (écrire) et d'exécuter fichier.tex.

chmod o+rw gaffe.txt

Ajoute la permission aux usagers « autres » de lire et modifier gaffe.txt (ceci n'est pas conseillé!).

chmod u=r final.txt

L'usager propriétaire n'est autorisé qu'à lire le fichier final.txt.

En bref, le symbole « = » sert à fixer le type d'accès d'un ensemble d'usagers alors que les symboles « + » et « - » servent, respectivement, à ajouter et à retirer un accès.

Syntaxe chiffrée

La syntaxe chiffrée peut être utilisée pour régler d'un trait l'accès de tous les ensembles d'usagers. Par exemple, la commande

chmod 664 fichier.txt

est équivalente à

chmod ug=rw fichier.txt
chmod o=r fichier.txt

Le premier chiffre de la valeur numérique fixe l'accès de l'usager propriétaire, le deuxième fixe l'accès du groupe propriétaire et le dernier fixe l'accès des « autres ». Chaque chiffre est la somme d'un ou plusieurs chiffres correspondant à des accès différents :

  • 4 : lecture
  • 2 : écriture
  • 1 : exécution
  • 0 : aucun

Voir aussi

Articles connexes