Algèbre et théorie des nombres

Traditionnellement, l'algèbre était l'art de manipuler et de résoudre des équations. Maintenant, l'étude des structures algébriques est devenue un domaine à part entière et un partenaire de grands domaines des mathématiques, telle la géométrie algébrique. La théorie des nombres, qui date de l'antiquité, est toujours l'un des champs les plus actifs de la discipline.

Le Département est actif dans ces 2 sujets. En algèbre, les travaux portent sur la théorie de Lie, les invariants et la géométrie algébrique, la théorie des graphes et des réseaux, et sur les aspects analytiques et algébriques de la combinatoire. En théorie des nombres, ils portent sur les aspects analytiques, particulièrement sur les problèmes de valeurs moyennes de fonctions multiplicatives, sur les valeurs des fonctions-L et sur les sommes de caractères. Ils portent également sur les liens entre les valeurs des fonctions-L et la mesure de Mahler des variétés particulières.

Les professeurs travaillant dans cet axe sont :